Notre HISTORIE

HOME MADE WITH LOVE

D’HIER À…

1894.Tout commence en 1894 lorsqu’Eugène Rieder jeune jardinier de la côte vaudoise part sillonner la France pour approfondir ses connaissances et se former le caractère (au parc de la Tête d’Or à Lyon et château de Versailles entre autre). De retour en Suisse et marié avec Hélène, il professe au château de Dully ; durant la première guerre mondiale ils migrent en famille à la Tour-de-Peilz et Eugène devient responsable des magnifiques jardins de la lacustre villa la Mandragore, avant de se s’installer à quelques mètres de cette dernière à Rive-Reine. Louis, son fils marche dans ses traces.

Le métier est alors en pleine mutation (la société industrielle et la dispersion des grandes familles font petit à petit disparaitre la nécessité de cultiver ces dernières), l’indépendance des jardiniers se concrétise et ils deviennent horticulteurs. 1937.En 1937 leur propriétaire encourage Eugène et Louis à acheter leur domaine, ce qu’ils font en y englobant la maison attenante, dès lors ils vont produire fleurs et légumes pour la vente au domaine et les marché hebdomadaires de Montreux et Vevey – qu’ils feront 3 fois par semaine jusqu’en 1954 (achat de leur première voiture) avec un petit char à ridelle tiré par Louis.

1967.En 1967, Maurice, fils de louis sort de l’école d’horticulture de Châtelaine et rejoint l’exploitation familiale.

1972.Quand Maurice et Marion (son épouse) reprennent le domaine de la Tour en 1972, il y a encore 40 producteurs plantes et fleurs dans la région. Le dernier a fermé récemment… Il est important de pérenniser l’héritage que nous avons entre les mains et de se battre pour que les petites structures puissent faire face aux magasins géants et au chaînes. Nous encourageons au maximum la création et la collaboration locale. Mais revenons à notre histoire familiale.

Ils enrichissent l’espace d’un magasin avec caves afin de développer la vente au détail et la création florale. Marion en plus des comptes et du jardin accueille les clients en boutique. Passionné et curieux Maurice initie une douce transition entre horticulture et art floral. 1984.En 1984 il passe l’examen professionnel de fleuriste. Pendant 10 ans, il va révolutionner ses serres en exposant des tableaux de Kuenzi, créant de grands décors comme des écrins pour ces oeuvres picturales. François qui aidait déjà au jardin consolide son amour du métier grâce à cette initiation créative (c’est cette créativité qui l’anime encore aujourd’hui, une vision neuve et en constante évolution du métier de fleuriste et du mélange des genres).

La nouvelle génération se met au travail, François apprend également ailleurs via un apprentissage rigoureux chez Wittwer à Gstaad et l’école de fleuriste de Lullier. Comble de fierté pour ses parents (comble d’embarras pour le jeune adulte qu’il est) il obtient son diplôme de fleuriste avec une mention inédite récompensant la meilleure moyenne jamais obtenue depuis deux siècles ! Les études finies, aussi brillamment soit-il, il lui faudra faire ses preuves dans l’entreprise familiale face à des équipes exigeantes et expérimentées.

C’est dans ce contexte que quelques années plus tard il rencontre Sandrine, qui par soif d’apprentissage et de perfectionnement, passionnée de décoration d’intérieur, de beaux-arts et de création florale vient terminer son apprentissage chez Rieder Fleurs. Elle peut enfin laisser s’épanouir son potentiel créatif et confirmer que ce métier est celui qui lui convient. Une fois diplômée, Maurice et Marion lui proposent une place de fleuriste, elle prend ensuite en charge le petit magasin de Blonay, (à l’époque un relai de celui de la Tour). 2000.En 2000 il est agrandi une première fois avec la reprise de la forge, en 2005 un second agrandissement en fait l’écrin que vous connaissez aujourd’hui.

2005.Une complicité amoureuse va se nouer entre Sandrine et François autour d’un intérêt créatif commun et de projets qui vont les rapprocher ; elle se concrétise par un mariage en 2005.

En 2006, suite à la retraite bien méritée de Maurice et Marion, le jeune couple décide d’abandonner le métier de culture pour se consacrer à la création florale et ferme le magasin et les serres de la Tour en transférant les employés à Blonay où tout sera désormais centralisé. Le magasin de Blonay est en perpétuelle évolution et en 2018 il a été enrichi par un espace lifestyle – joaillerie fantaisie, décoration d’intérieur et accessoires – poursuivant le processus de mélange des genres & de déplacement des lignes initié par les générations précédentes.

2006.AUJOURD’HUI

C’est désormais NOTRE COUPLE QUI AGIT COMME CIMENT CRÉATIF DE RIEDER Fleurs à Blonay. Depuis ces mémorables collaborations créatives, nous œuvrons en binôme et nous complétons l’un l’autre intellectuellement, humainement et émotionnellement. Cette richesse est précieuse sur les plans personnels et professionnels et elle nous permet de faire battre le cœur des projets et de nous renouveler en permanence.

TRAVAILLER EN COUPLE est une prise de risque quotidienne qui nous stimule et nous challenge, cela nous permet d’avoir une meilleure appréhension des demandes de nos employés et des désirs de nos clients, RENFORCE NOTRE CAPACITÉ CRÉATIVE et notre gestion d’entreprise.

SIMPLICITÉ ET ÉNERGIE FAMILIALE SONT NOS FONDATIONS. Le socle solide et nécessaire à une activité artisanale qui demande un investissement quasi permanent et qui présente des LIMITES TÉNUES ENTRE PERSONNEL ET PROFESSIONNEL.

2018.Il est important pour nous que vous nous connaissiez un peu plus car vous vous dévoilez souvent pour nous permettre la réalisation de projets qui vont ponctuer vos vies. Nous vous accompagnons sur plus ou moins long terme et espérons être les vecteurs floraux de vos émotions.

Pour se présenter un peu plus personnellement, nous nous sommes prêtés au jeu du questionnaire de Proust… A vous d’en faire autant si cela vous amuse.